palme_dort

 

Il revient du festival

Aidé de sa canne,

Les pieds palmés.

 

Et sur son passage,

Avec leurs sarbacanes

Les enfants pas sages

Visent ses maigres cannes.

 

Ca lui fait les pieds,

Ca lui cloue le bec,

Son corps est si frêle !

Le voilà qui bat de l'aile.

 

Le cou recourbé

Il a des regrets,

Et sa palme sur le dos

Lui frotte les magrets,

Il en a plein le dos !

 

Il retrouve enfin

son nid bien douillet

Va pour s'allonger

Sur le lit sous le duvet.

Il est tout déplumé

N'a plus un billet.

 

Il est fatigué

Usé d'être Actor,

Comme sur le fil.

Mais quand Palme dort,

Il a cet air fragile

D'un Taxi driver qui rêve

Quand le vent se lève...

Et c'est au pays des songes

Que Bob l'éponge...