18 mai 2016

Le Néologisme de la semaine (53)

Corboran. n.m. Oiseau entre le corbeau et le cormoran Comme la Riviera était triste ce matin-là. Mon père et Elsa étaient partis danser le jerk sur le Rocher et moi je restais là à regarder les corborans plonger dans l'amère et cela me laissait du vague à l'âme. (Françoise Sagan, Bonjour tristesse)  

23 janvier 2016

Le Néologisme de la semaine (52)

Tempetrature. n. f. Grosse rature, assez courante au cours préparatoire et élémentaire. Disparaît en général au Collège Entre deux chasses à la bécasse, mon père corrigeait nos dictées souvent émaillées de ratures, de taches d'encre voire de tempêtratures. Autant dire qu'il soufflait le chaud et le froid ! (Marcel pagnol, La poire Gloire de mon glaire père)  
23 novembre 2015

Le Néologisme de la semaine (51)

Ensangloter. v. tr. Meurtrir profondément et remplir d'une tristesse indicible.NB : Néologisme employé par François Hollande le 18 novembre 2015 Ce vendredi treize, Paris fut meurtrie et la France entière ensanglotée...  
Posté par sebarjo à 19:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2015

Le Néologisme de la semaine (50)

Charlicain, aine. n. m. f. et adj. (en soutien aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo qui a eu lieu le 7 janvier 2015) Personne qui soutient et défend les valeurs de la République et la liberté d'expression par tous les moyens autres que la violence  
Posté par sebarjo à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2014

Le Néologisme de la semaine (49)

Qatapült. n. m. et adj. Habitant du Qatar, expulsé de son pays en raison de sa trop grande pauvreté. Lorsqu'il expulse sa douleur, le Qatari pleure et n'est pas loin de finir Qatapült. (proverbe qataströph, devenu devise officielle du PSG)  
Posté par sebarjo à 08:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2014

Le Néologisme de la semaine (48)

Norofès. n. m. Version scandinave du sudoku Toutes les polices du monde tentaient de remonter jusqu'à lui, depuis l'Antarctique jusqu'à l'Arctique. Pourtant, il était bien calé dans un fauteuil d'un Paris-Stockholm et avait l'air tout à fait tranquille. En le voyant ainsi concentré sur son norofès, il était difficile d'imaginer qu'il avait le sud au cul. (in L'Homme qui riait de Henning Mankell)  
Posté par sebarjo à 17:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2013

Le Néologisme de la semaine (47)

Accord-des-on. n. f. Opinion qui exprime un pseudo-avis publi(c) Accord-des, accord-des, accord-des-on, c'est le 20 heures qui fait l'accord-des-on... (d'après L'Accordéon de Serge Gainsbourg)  
31 octobre 2013

Le Néologisme de la semaine (46)

Sinusité. n. f. Produit très en vogue qui devient rapidement obsolète Tu vas certainement me dire que je ne suis qu'un vieux crouton mais... toutes ces baguettes, quelle sinusité !!! (Daniel Prévost à Jean Yanne dans  Des Chinois à Paris)  
10 octobre 2013

Le Néologisme de la semaine (45)

Mose. adj. Nuance de couleur entre le rose et le mauve T'es ni rose ni mauve et encore moins mose. T'es juste morose, voilà c'est tout.. (Jane Birkin à Jean Carmet dans Comment réussir quand on est con et pleurnichard)    
03 octobre 2013

Le Néologisme de la semaine (44)

Cheveuler (se). v pron. Rire franchement mais avec discrétion et distinction Ce fut une nuit formidable. On a fait mieux que se poiler, on s'est cheveulé. (Jean Rochefort dans Le Mari de la coiffeuse)