06 novembre 2017

Havane (rime riche mais limitée)

  Moyenne   Dans cette oasis où je me pavane Tout en repensant à ton teint have, Anne Je regarde en fumant quelques havanes Passer incessamment les caravanes Qui vont traverser déserts et savanes Ceux qui les suivent, suaves, le savent, Anne Foutaises ! Mirages ! Bonjour la vanne : Dans cette eau, assis, où je me pave, Anne…   NB : il n'y a que quatre mots dan la langue française, qui proposent une rime en -avane. Charles Baudelaire les avait inclus dans son poème Sed non satiata, dont ces... [Lire la suite]
Posté par sebarjo à 18:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 avril 2017

Bretilian shadows

      Voici une musique tout en douceur à écouter dans l'ombre du soleil de ce week-end... et à faire partager si vous le souhaiter !      
Posté par sebarjo à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 février 2017

In My head

    A écouter ma nouvelle composition musicale. Peut-être vous rappellera-t-elle quelque chose...  
Posté par sebarjo à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2016

Y'a un Bémol ??? Oui, mais quel Bémol !!!

Gilles Bémol, ancien membre des B Car..., a rejoint il y a déjà quelques mois, Les Pécheresses, un groupe lavallois (De Laval... en Mayenne et non au Québec !)Un groupe à découvrir de toute urgence ! Il a co-écrit la chanson ci-dessous : We sing in french... ! (like the Beatles with Michelle... !)      
03 juin 2016

PLUIE

Redécouvrez cette chanson de circonstances...   IL PLEUT       Depuis deux jours, il pleut, Les gens ont des sourires heureux, Les rivières qui manquaient d'eau, Vont se retrouver à flots.   Ah ! Comme ces gouttes de pluie fraîche Font briller nos ternes cheveux Et leur odeur sur la terre sèche Retrouver le goût du rire et du jeu !   Depuis trois jours, il pleut, Les gens courent dans la rue, Chacun fait ce qu'il peut Pour filer vite sans cohue.   Les parapluies s'ouvrent de... [Lire la suite]
Posté par sebarjo à 13:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 avril 2016

La Femme snob et le mari à l’hélicon

  Elle avait un air snobAvec ses couettes et sa robeOù étaient imprimés des épilobes.Mais comme elle était agoraphobe,Elle ne supportait ni foule ni microbes. Son mari jouait de l’héliconAussi avait-il le teint rubicond.Les airs qu’il jouait, parce que féconds,Et non snobs, au bas de son balcon,Berçait sa femme dans son cocon. Il avait sans doute trop de respectPour celle qui avait le toupetDe s’afficher avec un PapetAussi vieux qu’Hugues Capet.Ah ! Comme il aimerait lui fermer son clapet ! Car sa femme snob était... [Lire la suite]
Posté par sebarjo à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 avril 2016

Sonnet pour prendre le temps

    Il n'est pas beau aujourd'hui, le cielAvec tous ces nuages de lait ;De sa superbe reste le zèleDes moineaux et des sansonnets. L'azur, quand il est cotonneux,Ressemble à un bâton filandreux ;Il cherche encore à virer au bleuMais ne nous en met pas plein les yeux. C'est sous la menace d'un nimbusSans imper ni pépin, d'un pas presséQue, suant et tout essoufflé, Je monte enfin à l'avant du busM'emportant vers d'autres horizonsAu ciel bleu Klein les quatre saisons.    
Posté par sebarjo à 19:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 novembre 2015

MORTS LES ENFANTS...

        Après ces sombres et tristes événements, j'ai eu envie de chanter cette chanson de Renaud, datant de 1985 (eh oui déjà) : MORTS LES ENFANTS J'ai changé un couplet et un refrain (en rouge ci-dessous) en hommage aux victimes du vendredi 13 novembre 2015...     Chiffon imbibé d'essence,Un enfant meurt en silenceSur le trottoir de BogotáOn ne s'arrête pas ... [Lire la suite]
17 septembre 2015

Rimes verlainiennes

Voici un poème qui emprunte les rimes du Clair de lune de Verlaine :      Un soir sous les étoiles, tu avais choisiD'écouter Debussy et sa suite bergamasqueQui, selon ton ouïe fine, vaut quasiLa mer, même lorsqu'elle est fantasque.Puis tu as joué le menuet en si mineurTonalité que tu trouvais plus opportuneEt qui te remplissait d'un tel bonheurAllant crescendo jusqu'au Clair de lune.En ce temps-là, les jours étaient longs et beauxEt les nuits courtes et scintillantes sous les arbresNous restions assis tous les deux... [Lire la suite]
02 septembre 2015

Le Grand JACQUES

    La ville se consumeLa ville se consumeEn regardant vieillir le jourNoyé dans la brumeEnveloppant les arrière-coursLes pas résignés Les pas résignésD’une silhouette se désagrègeEntre deux muretsDans un fou rire à l’accent belge Il a quitté sa sueur Il a quitté sa sueurEt les applaudissementsLa nuit ne lui fait pas peurElle cache ses tourmentsVoici le grand JacquesVoici le grand JacquesÉclaboussé de quelques rêvesVidé de son tracEt de ces mains qui se soulèvent Il refait le monde Il refait le mondePrès du comptoir... [Lire la suite]
Posté par sebarjo à 13:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,