Mon_Ombre_Blues


Elle colle à mes pas
Du matin jusqu'au soir,
Elle ne me quitte pas
Sur le granit des trottoirs
Qui bordent les grands boulevards,
Sur les chemins qui fleurent bon
La noisette ou le champignon,
Selon la saison.


Ma jolie tache sombre
Mon unique nombre, mon ombre
Tu te caches dans la pénombre
De stockholm à Tombouctou,
Tu me suis partout,
Des Feroe jusqu'aux Seychelles,
Tu m'es toujours fidèle.


Car même dans les îles
Elle ne me quitte pas.
A la campagne comme à la ville,
Elle colle à mes pas,
Sur les pavés des ruelles,
Les escaliers de la Tour Eiffel,
Au pied de ces échelles
Qui gravissent les arcs-en-ciel.


Ma jolie tache sombre
Mon unique nombre, mon ombre
Tu te caches dans la pénombre
De stockholm à Tombouctou,
tu me suis partout,
Des Feroe jusqu'aux Seychelles,
Tu m'es toujours fidèle.


Et même si c'est un problème
Quand hélas je ne suis
Que l'ombre de moi-même
Un peu plus noir que gris,
Elle ne me quitte pas,
Elle colle à mes pas
Sur le parvis des églises
Entre les étals du marché,
Quand souffre la bise,
Quand la pluie vient de tomber.


Ma jolie tache sombre
Mon unique nombre, mon ombre
Tu te caches dans la pénombre
De stockholm à Tombouctou,
tu me suis partout,
Des Feroe jusqu'aux Seychelles,
Tu m'es toujours fidèle.


Et pour écouter ce blues :

 

Merci à ©Joe Krapov pour sa photographie